fr
FR

LIEFERLAND UND STEUERSATZ

Luminaires et Meubles de Kartell

Kartell

Kartell compte parmi les fabricants de mobilier italiens qui rencontrent le plus de succès et sont fameux pour leurs lampes, meubles et accessoires d'ameublement réalisés dans des matériaux synthétiques haut de gamme, souvent dans des coloris vifs. De nombreux designers de renom ont déjà mis leurs talents au service de l'entreprise. Parmi les produits Kartell les plus connus, on trouve les meubles de rangement polyvalents Componibili, la lampe de table extravagante Bourgie et la chaise raffinée Masters par le designer Philippe Starck. Les lampes et meubles Kartell ont remporté de nombreux prix de design, dont plusieurs Compassi d'Oro.

Kartell a été fondé en 1949 par le chimiste Giulio Castelli et s'est tout d'abord concentré sur la fabrication de matériaux synthétiques pour l'industrie automobile. Ensuite, son champ d'activité s'est peu à peu déplacé vers celui de la conception de meubles. Plus tard, son assortiment s'est enrichi de luminaires et d'articles ménagers.

En 1972, des produits Kartell ont été présentés au Museum of Modern Art de New York dans le cadre de l'exposition "Italie: le nouvel habitat". Cette mise en avant a fait connaitre la marque et permis son succès au plan international. Anna Castelli Ferrieri, architecte, designeure et épouse du fondateur de la société Giulio Castelli, a conçu le bâtiment qui abrite Kartell en 1966 et a été la designeure en chef de la société de 1976 à 1987. C'est à cette époque qu'elle a conçu les petits meubles de rangement Componibili, une des meilleures ventes de Kartell. Depuis 1991 Ferruccio Laviani est directeur artistique de Kartell. Il a eu l'idée de Bourgie, Bloom et de nombreux autres produits parmi les plus connus.

En 1999, il inaugura à Noviglio son propre musée Kartell où sont présentés plus de 1000 objets design sur trois étages.

Considérer les matériaux synthétiques comme de peu de valeur et faible coût est un cliché auquel les objets Kartell, si originaux, tordent le cou. Le synthétique Kartell est robuste et polyvalent, facile d'entretien, de faible poids et d'aspect variable: en transparent, clair ou teinté, coloré ou métallisé, les produits Kartell produisent les effets les plus divers. Nombreux sont les objets Kartell faisant penser à du cristal précieux ou à tout autre métal noble.

La collection Fly rassemble des lampes de la marque parmi les plus connues: des suspensions dont le diffuseur présente des courbes sympathiques, et qui selon que la version est opaque ou transparente, donne une lumière diffuse ciblée ou en partie diffuse.
La lampe Kartell la plus extraordinaire est sans doute Bourgie, une lampe de table à la forme complexe, version stylisée des lampes baroques et association ludique de l'ancien et du nouveau, dont la forme traditionnelle est réalisée en matériaux modernes. On trouve une lampe tout aussi astucieuse dans la petite lampe de table rechargeable Battery: Elle semble être entièrement réalisée en verre cristallin taillé, mais est bien entendu en PMMA léger et robuste, c'est pourquoi le luminaire sans câble peut être soulevé sans effort et sans danger pour être déplacé.

Kartell compte aussi des sièges et des tables, des étagères et des consoles dans son répertoire. Tous les produits de la marque ne sont pas exclusivement en synthétique. La table à roulettes Gastone comporte une structure métallique et les canapés confortables des séries Plastics Duo et Pop sont doucement rembourrés et revêtus de textiles. Ce n'est pas le cas du canapé Magic Hole par Philippe Starck qui, parce qu'il est réalisé en synthétique, convient aussi pour un usage à l'extérieur, un avantage des meubles de synthétique qui vaut pour des classiques comme les chaises à accoudoirs comme les Masters Chair ou Ghost. Le synthétique transparent, teinté fait du tabouret Stone par Marcel Wanders une pierre précieuse taillée, les vases de la série Jellies par Patricia Urquiola font penser à une sorte de pudding coloré. La table Invisible, l'étagère Ghost et la chaise Joe Colombo, réédition d'un classique du design des années 1960, ont, grâce à leur transparence, l'apparence du verre.