fr
FR

LIEFERLAND UND STEUERSATZ

Luminaires et Lampes de DCW éditions

DCW

DCW éditions a été créé en 2008 par Fred Winkler et Philippe Cazer à Paris. La jeune entreprise se consacre quasiment exclusivement à la réédition de classiques du design. L'idée de fonder une telle société leur est venue de leur passion pour les marchés aux puces et de leur intérêt pour le philosophe japonais Yanagi Soetsu (1889-1961) ainsi que le mouvement d'Art populaire japonais Mingei que ce dernier avait instauré dans les années 1920.

"Si l'un des idéaux de l'humanité est de réaliser le royaume de la beauté, alors ses objets du quotidien doivent être améliorés", ce désir d'objets du quotidien esthétiques est partagé par les deux fondateurs. C'est la raison pour laquelle, si depuis les débuts de DCW un si petit nombre d'objets a été édité, il s'agit de collections qui se distinguent par leur raffinement.

Tout a commencé en 2012 avec la lampe iconique Lampe Gras dont DCW possède les droits en exclusivité. Elle a été conçue par Bernard-Albin Gras (1886-1943) en 1921. En son temps mise au pinâcle par Le Corbusier, qui s'en servait lui-même comme lampe de bureau, cette première lampe articulée a marqué la naissance de l'éclairage moderne. Pour la première fois dans l'histoire une lampe jouissait de la même popularité pour un usage aussi bien professionnel que privé. Ses "fans", parmi lesquels on comptait des célébrités telles que Eileen Gray et Henri Matisse, ont fait accéder la lampe Gras au statut de légende absolue.

En 2013, DCW remettait au goût du jour la fameuse série Mantis datant de l'année 1951, du designer allemand exilé Bernard Schottlander, un hommage du designer au sculpteur américain Alexander Calder auquel il vouait une grande admiration. L'imitation du corps gracile de la mante religieuse à laquelle elle doit son nom est une caractéristique de la fine lampe Mantis. La flexibilité de mouvement de l'insecte est représentée par l'inclinaison du bras, adaptable en hauteur, au bout duquel se trouve le diffuseur de forme courbée et asymétrique juste après un coude très léger.

En 2014, était fabriquée la Lampe Gras en format XL pour l'extérieur.

Enfin en 2015, DCW lance les Acrobates de Gras lors de la foire EUROLUCE à Milan. Il s'agit ici de suspensions, pour la première fois équipées des réflecteurs de la Lampe Gras qui pendent par des câbles en trapèzes et sembent en équilibre à l'instar d'acrobates de cirque.

C'est un alignement des planètes favorable qui a permis la rencontre de DCW et du designer et architecte Bertrand Balas, puis la réédition en 2016 de la lampe boule iconique Here comes the Sun, une ode à la chanson des Beatles portant ce titre et à la région toulousaine dont Balas est originaire.

La ISP est plus qu'un luminaire. C'est un objet design d'un genre particulier. En 2017, DCW a fait figurer dans son programme la lampe hors convention du jeune designer russo-italien Ilia Sergeevich Potemine. La lampe ISP dont les lettres sont l'acronyme du designer est à la fois minimaliste et futuriste, avec une allure de navette spatiale. Dans une capsule de laiton allongée et mystérieuse se cache un diffuseur LED tubulaire de la plus grande modernité qu'il suffit de tirer vers l'extérieur et de rentrer pour l'allumer et l'éteindre.